Dans le secteur des soins de santé, IdO rime avec interopérabilité

Le paysage du secteur des soins de santé ne cesse d’évoluer. Plus que jamais, notre attention est attirée vers l’optimisation stratégique, la transformation et les nouveautés telles que l’IdO et le Machine Learning. Ceci élargit également le terrain du CIO. Ce Chief Information Officer ne s’occupe plus uniquement du fonctionnement quotidien des systèmes, mais il est également impliqué dans le développement de la stratégie.

Logique, car l’IdO influence toute l’organisation. En plus de ce double rôle, le CIO assure la collaboration de la partie neuve avec la partie ancienne. L’IdO (nouveau système) génère un flux énorme de données qui doivent être compilées avec les données provenant de systèmes patrimoniaux. Pas mal, mais comment s’y prendre ? Nous en parlons dans ce blog.

Raccourcir ou éliminer les visites à l’hôpital

Le secteur des soins de santé est le premier secteur qui s’est servi activement de l’Internet et des Objets (IdO). En effet, les avantages y sont importants. Les logiciels contrôlés par l’IdO permettent de suivre les unités de mesure du taux d’occupation et d’autres facteurs pour offrir des soins personnalisés aux patients. Ainsi les hôpitaux peuvent réduire le temps d’attente de 50 %, réduire les coûts et fournir des soins sur mesure. Dans certains cas, l’IdO évite même aux patients de se déplacer vers l’hôpital. À l’heure actuelle, des capteurs dans des appareils rassemblent des données sur la santé des patients qui sont ensuite rajoutées automatiquement à leur dossier médical électronique (DME). Ceci permet, non seulement de réduire les coûts, mais aide aussi à améliorer la qualité de vie des patients grâce à une meilleure connaissance de l’évolution de la maladie par les prestataires de soins. À côté de cela, le temps et l’espace consacré à chaque patient augmentent, car toutes les informations ont été récoltées grâce à l’IdO et le nombre de patients qui doit se rendre sur place diminue.

La sécurité dans le secteur des soins de santé

À part dans la qualité des soins, l’IdO joue également un rôle dans la sécurité des hôpitaux et des facilités médicales. Cette sécurité forme un défi étant donné que beaucoup d’hôpitaux sont constitués de plusieurs bâtiments et campus, avec souvent des milliers de patients et d’employés. C’est pourquoi beaucoup d’hôpitaux se fient à l’IdO pour faciliter l’Asset Tracking. Comme des capteurs collectent des données sur le nombre de personnes par espace, les activités quotidiennes dans un environnement hospitalier peuvent être suivies plus facilement, de manière discrète et efficace. Une autre percée notable dans le domaine de l’IdO est la nouvelle forme de médicaments sur ordonnance. Des pilules dotées de capteurs microscopiques émettent un signal vers un appareil pour assurer un juste dosage et une utilisation appropriée. Cette application permet non seulement de gagner beaucoup de temps, mais évite aussi des erreurs mettant la vie des patients en danger.

L’interopérabilité comme condition sine qua non

Toutes ces applications IdO dans le secteur des soins peuvent paraître très intéressantes, mais elles ne le sont réellement que lorsque les données collectées sont reliées à d’autres données. Pour cela l’interopérabilité est donc requise. C’est la possibilité qu’ont des systèmes et appareils séparés pour échanger des informations de manière fluide et de façon compréhensible. L’interopérabilité est obtenue par la mise en place de protocoles de transfert de données de différents silos vers le même format : regardez cette vidéo courte et amusante pour plus d’explication !

 

 

Il s’agit là d’une tâche complexe, mais aussi d’un des principaux obstacles en ce qui concerne les données relatives aux patients et les dossiers de santé électroniques. Toutefois, si elle réussit, la combinaison de l’interopérabilité et de l’IdO a une influence extrêmement positive sur la qualité de la prestation des soins, car elle fournit une mine d’informations précieuses qui atteignent toutes les parties concernées (patient, spécialiste, médecin généraliste, aide-soignant). Et plus il y a de parties bien informées, plus les services de santé seront efficaces et de meilleure qualité.

Tout n’est bien sûr pas parfait partout. Le problème de l’interopérabilité dans le secteur des soins de santé provient souvent de la diversité des départements et des prestataires de soins. L’hôpital à lui seul utilise déjà un grand nombre de systèmes différents pour entre autres le service des urgences, la cardiologie, l’obstétrique, les laboratoires et les systèmes de planification. Rajoutez-y les systèmes des autres prestataires de soins comme les médecins généralistes et vous comprendrez la complexité. À ceci se rajoute l’insertion de flux de données provenant de l’IdO mettant donc à rude épreuve la puissance de votre ordinateur. C’est pourquoi la solution réside dans la plate-forme de données en ligne qui rassemble tous les systèmes et qui peut être traduite dans une même langue. L’avantage supplémentaire d’une telle plate-forme est que les possibilités d’expansion sont infinies. Après tout, il y a beaucoup d’espace dans le Cloud et vous n’êtes pas limité par un manque de capacité de stockage. Vous reconnaîtrez une bonne plate-forme en ligne à la possibilité de connecter de nouvelles technologies. Qu’il s’agisse de l’IdO, de l’IA, de l’apprentissage machine ou d’une autre chose : dans une situation idéale, vous connectez tout et tout le monde.

Pour résumer…

L’Internet des Objets (IdO) et l’interopérabilité transforment le mode de fonctionnement du secteur des soins de santé et la façon dont le personnel médical accède aux données des patients. Mais pour pouvoir intégrer l’IdO avec les données d’autres sources, les hôpitaux ne peuvent se passer d’une plate-forme où se rejoignent tous les flux de données.

 

Pour en savoir plus :

InterSystems IRIS for Health
Dossier technologique

 

InterSystems

InterSystems est un fournisseur de technologie stratégique depuis 1978. InterSystems est une société privée dont le siège social se trouve à Cambridge, Massachusetts (États-Unis), et qui possède des bureaux dans le monde entier. Ses logiciels sont utilisés quotidiennement par des millions de personnes dans plus de 80 pays.

Laisser un commentaire

*