Les réseaux hospitaliers belges disposent de nombreuses données, mais manquent d’une vue d’ensemble

Les hôpitaux belges ont encore du travail à faire s’ils veulent rendre les données des patients disponibles rapidement pour toutes les institutions médicales. Les hubs ou les réseaux d’échange sont souvent de véritables casse-têtes pour les médecins et le personnel médical. Il n’existe aucune interaction fluide entre les dossiers médicaux des patients et les hubs en question. Cependant, la solution existe et offre déjà des résultats solides dans de nombreux autres pays. InterSystems HealthShare Unified Care Record regroupe tous les dossiers médicaux, même s’ils sont répartis entre plusieurs systèmes, et permet de les consulter en même temps.

Nous pouvons tous rencontrer des problèmes, comme une collision banale sur un terrain de football avec des conséquences désagréables. Notre ingénieur commercial Andries Demont est, par exemple, resté une nuit aux soins intensifs, a subi une opération et passé un séjour à l’hôpital pour quelques côtes cassées et un poumon perforé. Heureusement, il s’est complètement rétabli. Sa revalidation n’a cependant pas été facilitée par la disponibilité, ou plutôt par l’indisponibilité, de ses données médicales. Pour cette hospitalisation d’une semaine, le système central fédéral a produit 40 (!) rapports PDF.

40 pour 1 patient, et ce, pour une admission d’une semaine et une seule intervention médicale. Pour les patients subissant des procédures multiples ou souffrant de maladies chroniques, ce nombre est encore plus élevé. C’est dans cette masse de paperasse qu’un médecin traitant doit rechercher les informations dont il a besoin pour aider le patient en question. La fonction de recherche se limite au titre, au département, à la date de publication et au type du rapport.

Dans certains cas, le médecin doit commencer à faire défiler les documents, ce qui prend parfois beaucoup plus de temps que nécessaire.

 

Des recherches chronophages

Bien que le principe du système de hub, donnant accès à de nombreuses sources via un seul portail, soit très puissant, il présente clairement ses limites. Par exemple, un médecin doit également consulter plusieurs systèmes au niveau de l’hôpital pour trouver toutes les informations sur un seul et même patient. Le dossier patient de l’hôpital contient la plupart des informations, mais la radiologie ou d’autres services spécialisés stockent leurs données médicales ailleurs.

La recherche des données correctes peut prendre beaucoup de temps. Si un hôpital remplace ses anciens dossiers patients, il utilisera toujours deux dossiers côte à côte pendant la période de transition. En pratique, cela signifie que le personnel médical doit transporter deux porte-blocs pour chaque patient. La technologie moderne d’aujourd’hui offre des alternatives bien plus pratiques.

En considérant plus largement les réseaux hospitaliers, la fragmentation ne cesse d’augmenter. Chaque hôpital belge fait désormais partie d’un tel réseau et guide ses patients vers l’unité où ils seront le mieux soignés. Cependant, dans de tels cas, les médecins peuvent rarement accéder au dossier patient d’origine d’un autre hôpital. Comme ils fonctionnent généralement avec des systèmes différents, l’échange de fichiers représente un véritable obstacle. Souvent, il faut donc rédiger une « lettre de référence » à l’ancienne, qu’elle soit ou non accompagnée des informations disponibles sur les hubs.

 

Healthshare Unified Care Record : un seul dossier par patient

Il existe toutefois un système capable de fournir un accès à toutes les sources et de créer une option de recherche dans le fichier d’un seul patient : InterSystems Healthshare Unified Care Record. Cette application rassemble, dans une seule solution, toutes les données médicales dispersées dans divers systèmes. Basée sur des données structurées, elle ouvre plusieurs sources via un portail et/ou une API. Elle offre ainsi non seulement une meilleure vue d’ensemble, mais aussi une analyse de certains paramètres et peut ainsi détecter de manière préventive certaines tendances.

Les hôpitaux n’ont plus besoin d’ajuster leurs sources de données pour accéder aux API du hub. Healthshare se connecte aux systèmes hospitaliers grâce au module d’interopérabilité « HealthConnect ». Nous présentons les résultats de recherche sur la plateforme selon les normes les plus courantes, telles que FHIR, CDA, HL7v2. De plus, il est possible de définir son propre format.

L’application Healthshare est déjà utilisée dans le monde entier, et ce, même avec de multiples sources de données et pour des millions de patients, comme aux États-Unis. Elle a déjà prouvé sa valeur en matière de stabilité et fonctionne également parfaitement dans les environnements à haute disponibilité et volume élevé. Aux Pays-Bas, c’est le composant central du Landelijk Schakelpunt (LSP), qui partage les données de la plupart des pharmacies et de nombreux médecins généralistes. Malgré un certain scepticisme lors de son lancement, aujourd’hui, des millions de Néerlandais sont convaincus.

Les avantages de Healthshare Unified Care Record ont été prouvés dans le monde entier et leur valeur pour les soins de santé se confirme chaque jour. Les dossiers consultables regroupés à partir de sources multiples pour des millions de patients simplifient considérablement le travail du personnel médical, et ce, sans le moindre effet indésirable.

 

Vous voulez en savoir plus sur HealthShare ?
Vous trouverez toutes les informations supplémentaires sur notre site.

 

InterSystems

InterSystems est un fournisseur de technologie stratégique depuis 1978. InterSystems est une société privée dont le siège social se trouve à Cambridge, Massachusetts (États-Unis), et qui possède des bureaux dans le monde entier. Ses logiciels sont utilisés quotidiennement par des millions de personnes dans plus de 80 pays.

Laisser un commentaire

*