Skip to content
Effectuez une recherche pour en savoir plus sur les produits et solutions InterSystems, les offres d'emploi, etc. Les résultats affichés proviennent de plusieurs sources InterSystems dont le Developer Community, la documentation produit, le site d'E-learning et bien évidemment le site InterSystems.com.

La transformation numérique dans le secteur logistique : faut-il tout changer ?

La transformation numérique dans le secteur logistique : faut-il tout changer ?

Gestion d’entrepôt par des capteurs. Indicateurs de température dans les espaces de fret. Des algorithmes qui en savent plus sur les clients que tous les spécialistes du marketing réunis. Il est clair que le secteur logistique se trouve au centre de la révolution numérique. D’un côté, c’est positif. La technologie offre beaucoup de possibilités et permet aux Prestataires de Services Logistiques (PSL) de se rapprocher des clients grâce à des services plus rapides et plus performants. D’un autre côté, la numérisation crée aussi des problèmes. Car si les concurrents soudainement améliorent leurs niveaux de services, vous êtes obligé de suivre. Ça vaut également lorsque des concurrents baissent leurs prix. La bonne nouvelle est que l’informatique peut vous aider à rester dans la course. Et non, cela n’implique pas la réorganisation complète de votre département informatique.

La liste de souhaits de l’utilisateur final

Les modifications dans le secteur logistique sont causées par deux changements importants. Tout d'abord, il y a la révolution numérique évoquée ci-dessus, qui génère l’une innovation numérique après l'autre. Pensez à l’IdO, à l’IA et au cloud computing. Le deuxième changement concerne le vaste choix de PSL auxquels les clients ont accès. Tant dans le pays qu’à l’étranger, ils ont plusieurs options, qui diffèrent en fonction du prix, de la qualité et des options. Et plus de choix veut aussi dire plus d’exigences. Les attentes des clients sont donc élevées. Les utilisateurs finaux veulent un service de livraison rapide, ce qui se traduit de plus en plus souvent par des articles livrés en 24 heures ou même plus rapidement. À Amsterdam, Bol.com expérimente déjà la livraison en 2 heures. des coursiers à vélo travaillent depuis le centre de distribution à Duivendrecht où les 8000 produits Bol les plus demandés sont pr
êts à être livrés.

En parlant du vélo : de plus en plus de consommateurs tiennent à ce que leurs produits soient expédiés durablement et utilisent ce critère pour sélectionner leurs marques, marchés et services de messagerie. Cette combinaison des exigences rapidité et durabilité rend les choses plus difficiles, mais il y a plus. Les consommateurs veulent pouvoir choisir la façon dont ils reçoivent leur colis. Pensez aux colis boîte à lettres, aux points de ramassage ou à la livraison dans une période de temps précise. Les entreprises transmettent ces exigences à leur partenaire logistique qui à son tour doit répondre à la somme de leurs attentes. Pas évident, n’est-ce pas ?!

Qu’est-ce que les PSL doivent changer ?

Pour pouvoir satisfaire à tous les besoins, les PSL doivent implémenter des changements au niveau informatique. Pour être un joueur compétitif, il est important de pouvoir gérer d’énormes quantités de données. Pensez aux données sur les préférences des clients, mais aussi à l’information durant le processus de livraison. Ainsi des données météorologiques précises peuvent aider à estimer correctement l’heure d'arrivée prévue d’un camion ou d’un navire. Vous pourrez également informer vos clients de la température dans la soute (utile pour des fleurs, plantes et de la nourriture). Ceci fait de vous un transporteur transparent et vous aide à mieux organiser votre processus de livraison. Plus vous collectez de données, mieux c’est. La meilleure façon de le faire est d’utiliser une plateforme dans le cloud. Ici, la puissance ordinateur est illimitée et des modules standard pour par exemple l’IdO et l’IA seront directement à la disposition de vos informaticiens. C’est pourquoi une migration vers le cloud est chaudement recommandée pour les PSL qui souhaitent se moderniser.

Tout ne doit pas être changé

Une migration vers le cloud entraîne un changement conséquent de votre infrastructure informatique et de votre paysage d'applications. Mais heureusement, il ne faut pas tout changer. Beaucoup de personnes croient que lors d’une transformation numérique, il s'agit de remplacer les anciens systèmes par des nouveaux, mais ce n’est pas toujours nécessaire. Vos anciens systèmes ont entretemps prouvé leur efficacité et vos informaticiens savent comment les utiliser. L'inconvénient est en revanche que ces anciens systèmes communiquent mal avec d'autres systèmes plus neufs, tout simplement parce qu'ils ne sont pas faits pour ça. Ils manquent soi-disant d’interopérabilité. Heureusement, ici les middleware peuvent offrir une solution. Vous installerez ces intergiciels entre les différents systèmes afin de permettre l’échange des données que vous pourrez compiler, par exemple sur votre plateforme cloud. De cette façon, vous n'avez pas à remplacer vos systèmes existants et vous pouvez vous moderniser rapidement.

Ceci vous paraît trop abstrait ? L'étude de cas Kuehne + Nagel est un bon exemple d’une entreprise classique qui a utilisé l’informatique pour répondre aux exigences d'aujourd’hui.

Évaluation finale

Les PSL ne peuvent en fait plus se passer de la révolution numérique. Mais ce qui est bien, c’est que ceci n’est pas du tout une mauvaise nouvelle. Avec le bon logiciel intermédiaire, la modernisation se fera plus vite que vous le pensez et vous offre tous les avantages d’une stratégie numérique sans que vous ayez à vous séparer de tous vos systèmes.
 
Pour en savoir plus :

InterSystems au service du Retail et de la Supply Chain Retours d’expériences réussies

 

RELATED TOPICS

D'autres Articles Pourraient Vous Plaire