masthead-resources

Pour une réponse à la pandémie centrée sur le patient, suivez les données

Suivez les donnéesÀ mesure que le nombre de cas de COVID-19 a commencé à augmenter au Texas, les questions de vie ou de mort se sont faites également de plus en plus nombreuses : Où le virus se propage-t-il le plus ? Quelles pathologies sous-jacentes exposent davantage les patients à des complications ? Et quels protocoles pour aider au mieux les malades ?

Aucune réponse simple ne pouvait être apportée à ces interrogations. Pourtant, grâce au système d’échange d’informations de santé (IHE) de la plus grande ville de l’État du Texas, les professionnels de santé ont été en mesure de répondre à certaines de ces questions.

Greater Houston Healthconnect traite les données de millions de patients dans 75 contés du sud-est, du sud et de l’est du Texas et s’est révélé être le coeur de l’activité médicale. Cet IHE, de part sa capacité à collecter, normaliser et agréger d’importants volumes de données, a permis aux autorités sanitaires, aux professionnels de santé ainsi qu’aux chercheurs, de mieux comprendre l’impact de l’épidémie de COVID-19 et la façon de la juguler, aujourd’hui et sur le long terme.

« Il faut pouvoir être en mesure d’identifier les différentes données relatives à l’identité des patients à travers l’ensemble du continuum de soins et de fournir des informations de santé qui couvrent l’intégralité des antécédents médicaux d’un patient, » déclare Nick Bonvino, PDG de Greater Houston Healthconnect. « Notre communauté est convaincue que cela n’est pas possible sans un IHE qui couvre l’ensemble du territoire. »

Afin d’assurer la coordination des soins sur le territoire, Greater Houston Healthconnect a exploité l’interopérabilité de son réseau, basé sur InterSystems HealthShare, pour identifier les personnes positives au virus. HealthShare a permis l’accès à l’intégralité de leurs antécédents médicaux, en provenance de centaines d’hôpitaux, de milliers de cabinets de ville et structures d’urgence, tout en fournissant les informations patients essentielles aux prestataires de soins lorsqu’ils en avaient le plus besoin.

En parallèle, l’IHE a prêté main-forte à 16 services de santé publique pour signaler les cas de COVID-19, identifier et suivre les cas contacts. Le déploiement de HealthShare Clinical Viewer a permis aux infectiologues et aux épidémiologistes d’accéder immédiatement aux données cliniques et démographiques des patients et de prendre des décisions basées sur les données pour faire face au raz-de-marée de patients.

Actuellement, le Texas commence tout juste à récolter les fruits de ce qui pourrait bien être la contribution majeure de Greater Houston Healthconnect à la lutte contre l’épidémie de COVID-19. L’IHE fournit les données à un partenariat public-privé dirigé par l’école de santé publique de l’université du Texas (the University of Texas School of Public Health) dans le cadre de la recherche contre le virus du COVID-19. Healthconnect a créé des cohortes de patients tellement importantes qu’elles supplantent celles constituées dans les zones sensibles précoces tel qu’à Wuhan en Chine et à New York. La première cohorte est de 10 000 patients et la deuxième en comporte plus de 200 000, chacune coïncidant avec le premier et le deuxième pic de l’épidémie.

L’étude est conçue pour collecter des données cliniques et suit de façon longitudinale une population pluriethnique de patients positifs au COVID-19. Les objectifs consistent à identifier les facteurs de risques pour les résultats à la fois favorables et défavorables, surveiller et analyser les indicateurs démographiques, sociaux, pharmacologiques et de comorbidité et développer les meilleures pratiques pour le traitement des patients atteints du COVID-19.

« Chacun comprend la nécessité de la distanciation physique, du port du masque et du lavage de mains, » déclare Nick Bonvino. « Comprendre la façon dont le virus se comporte, identifier les indicateurs variables et partager les meilleures pratiques pour les protocoles de traitement permettront d’atténuer les risques de complications que nous connaissons actuellement. »

Les enseignements de ce projet constituent un bond en avant, non seulement pour les hôpitaux, mais également pour les patients, bien au-delà du Texas.

 


Cet article a été publié dans la newsletter du 27 janvier 2021 – HealthShare Connexions Flash Info n° 5