Effectuer une recherche pour en savoir plus sur les produits et solutions InterSystems, les offres d'emploi, etc. Les résultats affichés proviennent de plusieurs sites InterSystems dont le Developer Community, la documentation produit et le sites d'E-learning et bien évidement InterSystems.com.

Alors que la vie reprend, la surveillance syndromique est la clé pour enrayer le COVID-19

Par Jonathan Teich, MD, PhD, CMIO, Directeur de la gestion de produit, HealthShare

Jonathan Teich, MD, PhD CMIO, Director of Product Management, HealthShare
Jonathan Teich, MD, PhD, CMIO,
Directeur de la gestion de produit, HealthShare

Dès lors que le COVID-19 a commencé à circuler au sein des territoires à travers le monde au début de l’année, les responsables du secteur de la santé ont adapté leur approche à chaque étape de la pandémie et les systèmes d’information ont joué un rôle majeur. Lors de la phase initiale, lorsque les cas concernaient principalement des voyageurs en provenance de quelques pays, les organisations de santé ont mis en place des processus de dépistage au sein de systèmes de répartition des malades afin de détecter les patients potentiellement infectés. Puis au printemps dernier, nous avons été confrontés à une hausse considérable du taux d’infections.

Une étape importante de la campagne visant à aplatir la courbe et éviter ainsi l’engorgement des systèmes de santé a constitué à développer des tableaux de bord précis permettant d’analyser des paramètres tels que le nombre d’hospitalisations, l’utilisation de ventilateurs et les caractéristiques des patients. Si nous n’avions pas exploité ces informations afin d’orienter nos politiques en matière de confinement et de distanciation physique, les données indiquent que le États-Unis à eux seuls auraient pu enregistrer 10 à 20 fois plus de cas de COVID-19.

Actuellement, la plupart des pays commencent à lever le confinement et à rouvrir leurs commerces et leurs entreprises, modifiant ainsi des politiques bénéfiques à la prévention des infections mais économiquement néfastes. Le défi consiste par conséquent à faire coexister ces deux phénomènes. Afin de garder le contrôle au cours de l’année prochaine, nous devrons continuellement nous adapter et trouver une solution en réponse à un nouveau problème : la possibilité pour les systèmes de santé publique de continuer à contenir la pandémie et dans le même temps empêcher la survenue de nouveaux foyers épidémiques tout en permettant à la population de reprendre le cours de sa vie.

Une grande partie de la réponse se trouve dans la combinaison du dépistage massif, du suivi des contacts et de la surveillance syndromique. Ces éléments permettent aux responsables du secteur de la santé d’identifier les foyers épidémiques où de nouveaux cas émergent et de les enrayer avant qu’ils n’échappent à tout contrôle. Grâce à la surveillance syndromique,

A heat map (this example based on simulated data) for COVID-19.
Carte thermique (basée sur des données simulées) concernant le COVID-19. Les cou- leurs les plus foncées indiquent les régions avec les taux les plus élevés de nouvelles infections. Les agents de santé publique peuvent l’utiliser pour repérer rapidement les zones avec un besoin accru de tests et de traitements. Alison Wen, Jenna Poin- dexter, Jon Wald, Peter Steiwer, Tim Leavitt et Yuchen Liu, membres de l’équipe HealthShare, ont développé cette simulation ainsi que d’autres contenus analytiques et modèles concernant le COVID-19.

les organisations de santé peuvent suivre les évolutions et repérer des variations inhabituelles au sein d’une communauté : un pic d’hospitalisations, des visites médicales et des appels téléphoniques pour des accès de toux et de fièvre ou encore des résultats anormaux de tests de laboratoires. Les affichages et les alertes concernant ces types d’évènements peuvent aider les agences de santé publique à identifier des changements inquiétants au sein d’une zone spécifique.

Elles peuvent alors concentrer des ressources limitées telles que les chercheurs de sujets contacts, les équipes médicales ou les équipements médicaux là où elles sont le plus nécessaires. La surveillance syndromique peut en fait être utilisée pour toutes sortes de problèmes sanitaires à grande échelle : le COVID-19, les fuites toxiques et les foyers de maladies gastro-intestinales.

L’exécution efficace de tout programme de surveillance syndromique nécessite une grande quantité de données nettoyées ainsi qu’une capacité et vitesse de flux élevées pour pouvoir traiter ces données de façon continue en temps quasi réel. Plusieurs clients d’InterSystems ont créé des tableaux de bord pour la phase aigüe du COVID-19. Ils commencent désormais à mener une surveillance syndromique grâce à HealthShare en ayant recours à Unified Care Record, le dossier médical unifié, ainsi qu’à Health Insight. Grâce à l’agrégation de gros volumes de données à partir de nombreux systèmes de santé et de cabinets médicaux, HealthShare aide les utilisateurs à regrouper les informations dont ils ont besoin pour comprendre ce qu’il se passe au sein de leurs communes et de leurs villes.

Les utilisateurs peuvent saisir des données issues des dépistages du COVID-19, des résultats de laboratoires et d’autres données vitales, des principales infections et diagnostics, des comorbidités, des traitements, de l’utilisation de lits d’unités de soins intensifs et plus encore. Ils peuvent créer des cartes et des graphiques grâce à l’interface Health Insight ou des outils tiers de visualisation. Ils peuvent fournir des infographies pour la communauté, des rapports pour les organismes gouvernementaux et les agences nationales, ainsi que des informations permettant d’évaluer les besoins en équipement de protection individuelle ou de matériel de dépistage.

Grâce à l’utilisation de techniques de surveillance syndromique, ils peuvent détecter lorsqu’un paramètre clé dépasse un certain seuil et indiquer les foyers émergents aux autorités de santé publique suffisamment tôt afin de les aider à prévoir les besoins en matériel et en ressources. La rapidité avec laquelle les informations agrégées et normalisées de HealthShare sont fournies est un avantage essentiel dans la lutte contre la pandémie.

Les équipes de développement d’InterSystems sont à pied d’œuvre afin de développer des outils avancés et des affichages supplémentaires pendant que les équipes cliniques pratiquent la curation de contenu relative aux codes émergents concernant les nouveaux tests PCR et d’anticorps contre le COVID-19, les codes de diagnostic de comorbidité, les ensembles de valeurs et les paramètres de facteurs de risque, à mesure que de nouveaux éléments de preuve apparaissent et que des modèles de requête sont mis à jour pour produire les rapports les plus utiles possible permettant d’orienter les actions. Les clients de HealthShare peuvent les utiliser afin d’aider les requêtes analytiques à refléter vos propres données.

Le COVID-19 constitue une importante et grave crise sanitaire mais elle n’est pas la première et ne sera pas la dernière. À la suite de l’ouragan Katrina, l’échange d’informations médicales a permis aux réfugiés déplacés d’avoir accès à leurs traitements. Lors de la crise Ebola en 2014, les informations relatives au suivi de contacts étaient vitales afin de contenir la propagation.

Des pandémies aux tremblements de terre, aux ouragans et plus encore, le partage de données et d’expériences est nécessaire afin de minimiser l’impact des désastres sanitaires. InterSystems est fier d’accompagner ceux qui jouent un rôle vital face aux crises régionales, nationales et mondiales.


Cet article a été publié dans la newsletter du 10 juillet 2020 :
HealthShare Connexions Info Flash n° 3

Autres ressources que vous pourriez aimer.